LES GENS QUI ONT UN BLOG DE MODE SONT DES ENCULÉS SANS ÂMES 2


tate

Salut les tarlouzes ! En tombant par hasard sur des blogs de merde, j’ai décidé que je pouvais très bien apporter ma pierre à l’édifice en ruine, histoire de le rendre cool. Mais je me devais d’abord de cracher sur ce qui me dérangeait le plus dans tout ça. Retour sur un phénomène de mode devenu obsolète depuis que les réseaux sociaux dirigent la planète.

A la base, un blog était une page ouverte sur le monde où les personnes n’ayant pas d’ami pouvaient partager leurs passions de merde avec des inconnus. Certains en profitaient pour rencontrer, via les commentaires, des gens encore plus paumés qu’eux : ceux qui n’ont rien à partager et qui vont se branler sur les passions des autres. Mais laisser une interaction possible avec le méchant Internet est toujours risqué. N’oublions pas que c’est un nid de pédophiles djihadistes qui téléchargent illégalement Bienvenue Chez les Ch’tis. Mais c’est surtout que les moteurs de recherche étant parfois hasardeux, des gens « normaux » pouvaient tomber sur le blog de la petite Adèle (prénom choisi aléatoirement parmi une liste de 100 prénoms dégueulasses), passionnée d’équitation et débutante en Photoshop. Et après une dure journée de boulot, quoi de mieux que de se défouler de façon anonyme sur une pauvre fille en laissant des commentaires remplis de haine gratuite ? C’est mieux que le yoga. Bref, les gens fadent se trouvaient une vie. Les solitaires : des amis. Les dépressifs : une raison d’en finir.

her nerd

Exemple de blogger respectable

Mais les bloggers ont évolué. Des petits malins, autoproclamés « spécialistes modes et tendances », mais qui sont en fait des gros trous du cul, se sont mis à parler de fringues, de bouffe, et de soirées. Nous disant où acheter nos vêtements, où manger, et où faire la fête. Attention, je ne dénigre absolument pas le petit blogueur sympa qui vient de se trouver des chaussures hideuses et qui nous dit où est-ce qu’il les a achetées. Non, je parle de ceux qui imposent leur vision étroite comme seule vérité. Ces gens qui écrivent qu’il faut avoir cette veste pour être cool, sans même se rendre compte de l’énormité de leur connerie. Et qui trouvent encore plus cons qu’eux pour les croire. Une foule de moutons égarés, prêts à suivre aveuglément chaque recommandation, que dis-je, chaque ordre laissé sur le blog. Ces moutons sont généralement les mêmes qui lâchent 800 balles chaque année pour un nouvel iPhone, alors qu’il casse tout pareil que celui de l’an dernier, mais c’est pas grave puisque Tim Cook a dit que « Cette fois c’est sûr, il est vraiment beaucoup plus mieux que l’ancien qui en fait était trop à chier, alors achetez-le bande de putes » fin de citation.

betty hooker

Exemple de pute sans âme

Mais ne nous égarons pas, je vais enfin m’adresser aux personnes concernées par le titre de l’article. Comme tout spécialiste modes et tendances qui se respecte, il n’est pas question que tu aies un vrai travail. Non, travailler c’est ringard (d’ailleurs si tu étais là, tu me reprendrais pour me signaler qu’on ne dit plus « ringard » depuis longtemps, hein sale pute). Et comme papa et maman en ont plein le cul de payer ton école de commerce où tout le monde a la moyenne sans jamais y aller, il est temps de leur prouver ton indépendance en commençant à monétiser ton blog.

Le moyen le plus simple, c’est de mettre des pubs un peu partout autour de tes articles en espérant que tes visiteurs aient des gros doigts et cliquent dessus involontairement, ou qu’ils soient trop cons pour croire qu’on peut vraiment agrandir la taille de leur pénis (pour les filles, c’est la pilule magique qui fait perdre 2 Kg en quelques secondes, mais ne vous voilez pas non plus la face, la seule pilule capable de faire ça, c’est une balle de Desert Eagle dans ton gros cul). Là, tu te rends compte que ton trafic n’est pas si important que ça. Le taux de clic étant ce qu’il est, tu réalises que même si tu étais vraiment populaire, ça te rapporterait à peine de quoi te payer un livre à la Fnac. Et ça tombe mal car à la Fnac, ils vendent pas Closer.

Alors tu passes à la seconde étape. Tu vas distiller, par-ci par-là, des liens, présentés de façon plus ou moins honnête, renvoyant vers d’autres sites. Te voilà désormais à faire de la pub par toi-même, bravo ! Oh après tout, dans ton article sur tes dernières RayBan, tu peux bien glisser un lien pour acheter des Knacki Ball, t’auras qu’à dire que « porter des lunettes ça donne faim LOL », n’oublie pas que ton public est con. Il est con certes, mais pas immense, et avec cette technique tu gagnes tout juste de quoi te payer un cappuccino au Caffè Florian. Et ça tombe mal car au Caffè Florian, ils vendent pas ta pisse préférée du Starbucks.

Il te reste donc la solution ultime : l’article sponsorisé. « Oui bonjour, je suis spécialiste modes et tendances, et je tiens un blog super cool hype qui tue. Si vous voulez je peux faire un article sur votre prochaine soirée. Vous voulez me donner des places gratuites, tout ce que j’ai à faire c’est dire que c’était génial ? Mais ce n’est pas très déontologique tout ça… Que je ferme mon claque-merde car je ne suis pas journaliste ? Avec plaisir ! » C’est maintenant que je pousse mon petit cri de rage : RAH ! Alors non, ne me dis pas que tu as de l’objectivité quand tu écris un article sponsorisé : une marque ou une organisation te donne de l’argent pour lui sucer la bite, ne me fais pas croire que tu refuses d’avaler, et encore moins que tu as le droit de mettre les dents. Car à présent, tu fais des articles sur des vêtements que tu ne portes pas, sur des restos où tu ne manges pas, et sur des soirées où tu t’emmerdes. Tu as vendu ton âme au Diable de la pub, et sa vision étroite est devenue ta seule vérité. Dans le fond, c’est pas bien méchant. OK, tu t’es grave fait chier à la dernière soirée, mais tu as bu à l’oeil. Alors tu diras sur ton blog que c’était cool. Sauf que non. En faisant ça, tu oublies que si tu avais lâché 30 balles à l’entrée et au moins le double en alcool pour supporter leur musique immonde, tu aurais trouvé leur soirée aussi bien que The Artist (film choisi aléatoirement parmi une liste de 99 films que je préférerais me faire baiser les globes oculaires plutôt que de les regarder, le 100e film ayant déjà été cité au début de l’article). En déblatérant ce genre de conneries, le problème n’est pas que tu chies sur tes lecteurs. Non, ça tu l’as toujours fait. Le souci maintenant c’est que tu te chies toi-même dessus, comme si tu faisais le poirier en pleine gastro. Comment les gens peuvent-ils te respecter alors que tu te transformes en fontaine à merde ? Tu leur conseilles d’acheter des vêtements mais tu préférerais donner un rein plutôt que de les porter. Tu es autant respectable que les gens qui prennent des photos dans la rue avec leur iPad, il n’y a pas de mot assez fort pour les insulter. Néanmoins félicitations, tu gagnes à présent assez de fric pour aller faire les vitrines à Amsterdam. Et ça tombe bien, car tu adores les putes et le cannabis. Tu vois, ça valait le coup de faire un blog et de vendre ton âme !

Que peut-on conclure de tout ça ? Qu’il est parfois difficile de différencier avis perso et publicité. Que si vous voulez faire un blog, n’espérez pas en vivre. Mais surtout faites le pour vous, pour montrer que votre vie et vos goûts sont géniaux, que vous êtes supérieurs aux autres, et que vous avez une très grosse queue, ou des seins énormes, ou les deux. Mais ne devenez pas le tapin de grandes marques qui nous baisent déjà assez comme ça, car vous perdrez toute crédibilité. Surtout que tout le monde s’en tape, le plus important maintenant c’est de publier le maximum de selfies.


Article sponsorisé par la Fnac, le Caffè Florian, et le Red Light District.


Mets un commentaire si t'en as une grosse.

2 commentaires sur “LES GENS QUI ONT UN BLOG DE MODE SONT DES ENCULÉS SANS ÂMES

  • Faith 13013

    Hahaha, j’en ai pas une grosse, but je vais quand même laisser un comm ! J’espère que tu ne pensais pas à moi en rédigeant cet article, bien que je ne pense pas rentrer dans cette catégorie, si ? 😉 Bon sinon, moi j’aime bien ce petit cynisme à la Niko13013, keep going. Bises, Faith.

  • Alexi Conseil Beautée Naturelle.

    Mais c’est hype d’être une fontaine à merde, la dernière tendance pour être au top cette fin de saison est justement le fond de teint couleur « lendemain de jus de carotte mal digéré. » D’ailleurs, je vous recommande le tout nouveau kit pour stupide putte trop gâtée, une boite de ce merveilleux jus de chiasse sera offerte à toute personne qui trouvera le code promotionnel dans mon dernier article « sois toi même grâce au nouveau pack maquillage Leroy Merlin pour pétasse hype. »
    Bien entendu, emballage peint en blanc pour aider les pauvres nounours cul-de-jatte polaire de l’Afrique de l’Ouest.
    N’oubliez pas de visiter mon blog tendance, likez et partagez mes articles, je rends en double LOL 🙂 J’en ai besoin, 1% des fonds levés seront reversés à mon association qui milite pour la création de boutiques Yves Roché en Somalie, car oui; eux aussi ont le droit d’être beaux. Ces pauvres enfants aux yeux remplis de mouches ont plus que tout au monde besoin de soins beauté, seriez-vous sans cœur au point de le nier?
    Aidez-moi à venir en aide, ne le faites pas par vous-même, j’ai besoin d’argent pour gonfler mes miches avec le dernier silicone ultra-résistant, garanti anti-déformation quand vous vous faites un peu trop bousculer pendant les soirées cocaino-caritatives. Le reste de l’argent ira droit à mon association et tu auras en cadeau un fond d’écran top-tendance « moi aussi j’aide les ours de Somalie. » En prime un filtre Instagram « mouche aux yeux » pour faire comprendre l’importance à tes amis de me soutenir en allant sur mon blog.
    Paix à tous, pray for me, halte aux enculeurs de baleines.