CV, LM, ENTRETIENT : SE DÉMARQUER


Se faire embaucher n’est pas chose aisée. Dans la jungle du marché de l’emploi, Sodosopa.fr vous offre la machette et la torche pour essayer de vous en sortir vivant.

Indi

Dans notre courrier des lecteurs, la petite Léa nous envoyait un message qui, bien que fictif, mettait le doigt sur un vrai problème de société. Comment se démarquer des autres de par son CV, sa lettre de motivation, et durant l’entretien d’embauche ? La DRH de Sodosopa.fr, Mlle Mecrelou, vous a préparé un article pour vous aider à sortir du lot.


1. Le CV.

Les manuels que vous trouvez dans le commerce ne reflètent pas la réalité de l’emploi. Ils sont cadenassés par le politiquement correct. Votre futur employeur s’en tape de vos diplômes, tout ce qui l’intéresse c’est votre expérience et votre photo. C’est pourquoi vous devez lui envoyer un CV qui ressemblera à celui-ci :

CV fiable


2. La lettre de motivation.

Pour la lettre de motivation, tous les livres de soi-disant spécialistes clament tout haut de s’adapter à l’entreprise et au job visé. Mais c’est faux. Votre futur employeur saura que vous êtes juste allée sur Google afin de savoir l’année de création de son entreprise. Sauf que lui, il la connait déjà. Et il ne la connait que trop bien puisque c’est l’année où il a découvert que sa pétasse de femme se tapait son enculé de patron. Du coup cette année-là, en plus de perdre la moitié de ce qu’il possédait, il a aussi perdu son job. Lui rappeler tout ça n’est vraiment pas une bonne idée. Préférez plutôt un modèle type dans ce style :

Monsieur (ça sera forcément un homme qui aura un pouvoir décisionnel)

J’ai appris, par votre annonce, que vous recherchiez un [Mettre le poste] expérimenté pour rejoindre votre établissement. Intéressée par cette offre, je souhaite vous soumettre ma candidature.

Diplômée du M.I.T, Harvard, Yale, La Sorbonne, l’ENA, Sciences-Po, et le collège Marcel Pagnol, j’ai travaillé pour plusieurs établissements renommés, comme vous pourrez le constater en parcourant mon CV ci-joint. Alors certes, mon expérience n’a aucun rapport avec le poste de [Mettre le poste] mais je possède l’ensemble des compétences requises pour vous donner une grande satisfaction et j’espère que ma photo saura retenir votre attention.

Désireuse de vous rencontrer afin d’évaluer mes compétences seul à seul dans votre bureau, je suis à votre disposition pour convenir d’une date d’entretien.

Dans l’attente, veuillez agréer, Monsieur, l’assurance de ma considération distinguée.

PS : mon snap c’est LeaCoquine


3. L’entretien d’embauche.

Rencontre du 3e type

Maintenant que votre nom est tout en haut de la liste des candidats pour le poste, il va falloir être courageuse. Au moment où vous allez entrer dans le bureau, votre interlocuteur verra que vous n’avez rien à voir avec la photo. Il va déchanter, lui qui s’attendait à une petite pipe avant la pause déjeuner, c’est mort. Du coup, l’entretien sera dix fois plus difficile à passer. Ne baissez pas les bras. Dans la pratique, voici les réponses classiques et les réponses honnêtes, privilégiez ces dernières pour être sûr de vous démarquer :

Employeur : Vous n’avez rien à voir avec la photo, c’est étrange quand même.

Classique : C’est vrai que j’ai beaucoup changé depuis cette photo, mais j’ai dû délaisser les salles de gym pour me consacrer à ma carrière.

Honnête : J’ai mis le cul d’une salope que j’ai trouvé sur internet, parce que je sais très bien que j’aurais jamais eu de chance d’arriver en entretien avec ma gueule de Didier Bourdon en caissière de chez Mammouth.

Employeur : Je vois que vous avez fait une mission humanitaire, c’était quoi au juste ?

Classique : Je suis partie m’occuper des enfants en Afrique.

Honnête : Je suis partie m’occuper des enfants au Club Med de Djerba.

Employeur : Vous avez vraiment eu tous ces diplômes ?

Classique : Bien sûr. Pour les avoir, j’ai travaillé dur.

Honnête : Bien sûr. Pour les avoir, j’ai travaillé dur sur Photoshop.

Employeur : Et vous avez vraiment toute cette expérience ?

Classique : Vous pouvez appeler tous mes précédents employeurs, ils ne vous diront que du bien de moi.

Honnête : Vous pouvez appeler tous ces numéros, c’est ceux de mes potes qui n’ont rien d’autre à faire que de vous vendre du rêve au téléphone.

Employeur : Qu’est-ce que vous avez le plus aimé dans vos anciens postes ?

Classique : Le travail d’équipe tout en restant en autonomie, la possibilité d’innover chaque jour, de me dépasser, et atteindre des objectifs.

Honnête : Les nuggets gratuits et gratter des culs quand y avait pas le Manager.

Employeur : Et concernant votre stage à l’étranger, qu’est-ce que ça vous a apporté ?

Classique : Une ouverture sur le monde, la découverte des cultures étrangères, et la possibilité d’améliorer mon Anglais.

Honnête : Des gueules de bois, des trous noirs, un truc chelou qui me brûle quand je pisse, et un gosse illégitime.

Employeur : Quels sont vos plus grands défauts ?

Classique : Je manque parfois de confiance en moi, je suis aussi victime du regard des autres et, dans une moindre mesure, du stress.

Honnête : J’ai aucun respect pour autrui, j’arrive toujours en retard, je suis constamment de mauvaise humeur car je manque de sommeil étant donné que je passe toutes mes nuits à me branler.

Employeur : Quelles sont vos principales qualités ?

Classique : Je suis quelqu’un d’honnête, de ponctuel, et très perfectionniste.

Honnête : Je nique tout le monde à Call Of Duty.

Employeur : Où est-ce que vous vous voyez dans 5 ans ?

Classique : Dans cette entreprise, en train de l’aider à innover et s’adapter aux nouveaux marchés.

Honnête : A ta place ducon.

Employeur : Qu’est-ce qui pourrait me convaincre de vous choisir vous plutôt qu’un autre ?

Classique : Mon parcours professionnel et tout ce que j’ai vécu jusqu’à présent m’ont emmenée ici aujourd’hui, face à vous, pour entamer une nouvelle étape importante de ma vie. Celle où je donnerai tout pour cette entreprise afin d’avoir la satisfaction de la voir atteindre des performances encore jamais égalées.

Honnête : Y a pas vraiment de raison qui pourraient vous convaincre, les autres connards après moi vous sortirons tous le même baratin. Ça sera au final à celui qui ment le mieux. C’est pour ça que j’ai préféré jouer franc-jeu avec vous depuis le début de l’entretien. Vous aurez pas de mauvaise surprise avec moi. Puis s’il faut vraiment vous convaincre et qu’il nous reste un peu de temps, je veux bien vous sucer la bite.


Sodosopa.fr précise que tous ces conseils, bien que destinés aux filles, fonctionnent également pour les hommes désirant travailler chez Zara.

Mets un commentaire si t'en as une grosse.