LE HARCÈLEMENT… OUAIS ENCORE ! 9


Le stagiaire tenait absolument à parler de ça, on a donc accepté de lui laisser écrire l’article contre ses tickets resto du mois de janvier. Ce bâtard nous a bien eu : on lui donne pas de ticket resto. D’ailleurs on lui donne que dalle, c’est pour ça qu’il est stagiaire. Mais bon avant qu’on s’en rende compte, il avait déjà torché un truc sympa donc autant le publier, il pourra toujours le mettre sur son CV pour postuler chez WWF.


J’écris cet article car après avoir visionné cette vidéo, j’ai ressenti le besoin d’en parler, et comme personne ne m’écoute à la rédaction, je voulais écrire quelques lignes que des gens liront peut-être en arrivant ici par hasard après avoir cherché un épisode de South Park.

La première chose que je voudrais dire, c’est que j’aime les femmes. Certains hommes les conçoivent comme des êtres inférieurs (pour faire le ménage ou répondre au téléphone) ou simplement comme des trous (pour faire un billard, ou autre). Moi je les aime car elles m’intriguent et me passionnent. Elles sont quasiment comme nous, et pourtant totalement différentes. Alors je sais ce que vous allez dire : y a déjà un article sur le harcèlement, un autre sur les actrices X, et le site commence à se répéter. Oui, ça sonne comme une répétition, mais puisque le mal est toujours là, il est important de ne pas cesser de le dénoncer. Ne rien faire serait le cautionner, comme on a cautionné Maître Gimms à l’époque, et maintenant tout le monde accepte d’entendre partout sa chiasse sonore. Et puis, on est ici sur un site à tendance débile, pour rappel un des rédacteurs a écrit que si vous voulez perdre du poids vous devez devenir junky. OK, les plus intelligents comprendront qu’il ne fait que dénoncer par l’absurde l’éternelle névrose de l’image, ainsi que les addictions comme l’alcool ou la drogue… Sauf que les plus intelligents ne viennent pas sur Sodosopa.fr non, ici il n’y a que des connards qui regardent juste les photos pour les blagues qui sont dessus. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai décidé de ne pas mettre d’image dans cet article (ça, et aussi parce qu’en tant que stagiaire j’ai pas accès au compte Adobe Stock de la société). Donc publier un article qui parle encore des femmes, ça ne peut pas faire de mal au plus cons d’entre vous qui, en plus, se reconnaissent probablement dans la vidéo, bien qu’elle soit tournée en Norvège.

Parlons-en d’ailleurs de cette vidéo. Je suis pas sûr que choisir l’angle d’une fille qui parle à son père soit le plus pertinent, les enfoirés qui n’ont pas d’enfant ne se sentant pas touchés. Peut-être qu’une fille qui s’adresse à son copain aurait un plus large impact, tout le monde ayant déjà eu une copine (sauf ceux qui ont fait voeu d’abstinence, mais bon il aurait fallu prendre uniquement des gosses pour le tournage, ça aurait été ingérable). Enfin c’est qu’un détail, ce qui me dérange vraiment c’est l’histoire des sushis. Le mec a peur que sa meuf choppe la listeria et que le fœtus morfle. Mais connard à moins que tu achètes tes sushis dans l’arrière-salle d’un strip club et que tu les laisses deux semaines dans la véranda en plein mois d’août, y a pas de raison qu’ils soient contaminés. Bref, sinon à 14 ans la narratrice nous explique qu’elle s’est déjà faite traitée de pute et de salope. C’est malheureusement assez banal, bien que je n’aie jamais dit à une fille que c’était un pute (non je me contentais de lui donner 50€ et de la suivre dans les toilettes). Ensuite à ses 16 ans, y a déjà eu quelques mecs qui ont glissé leur main dans son pantalon pendant qu’elle était bourrée (d’où l’intérêt de porter des jeans slim). Alors je sais pas où elle traine la petite, si c’est au Carlton de Lille ou dans une cave de La Busserine, mais franchement faut qu’elle change ses fréquentations. Je ne me permettrais jamais d’abuser d’une fille, même saoule. Habituellement, c’est plutôt moi qui tiens pas debout, et c’est les filles qui mettent leurs mains dans mon pantalon (pour me faire les poches). Et à 21 ans, la narratrice se fait violer par un chauffeur de taxi (ils font ce qu’ils peuvent pour se démarquer des Uber). Là c’est la consécration, c’est le sommet de la pyramide de Maslow, c’est Di Caprio qui reçoit enfin l’Oscar. Toute une vie de mal-être à cause des garçons, pour enfin être brisée, encore une fois à cause d’une homme. Bill Cosby, quand tu nous tiens… Mais heureusement pour elle, elle rencontre enfin Monsieur Parfait qui, comme son nom l’indique, est un gros fils de pute. Ils forment tous les deux le plus beau couple du monde et ce malgré le fait qu’il la traite de salope, la frappe, et parfois l’étrangle jusqu’à ce qu’elle perde connaissance (et pourtant elle a un doctorat). Puis voilà on devine bien qu’elle va avoir une vie de merde encore longtemps.

Alors oui, cette vidéo me parle, et évidemment que tout cela existe. Mais je peux pas m’empêcher de penser que quand on en fait trop, on perd en crédibilité. D’un côté, la narratrice accumule tellement les crasses qu’elle fait passer Causette pour Kim Kardashian (parce qu’elle n’est pas à plaindre, pas parce qu’elle est bonne à rien). Et d’un autre côté, le père est totalement inexistant. Sa fille se fait traiter de pute, se fait abuser quand elle est saoule, et se fait violer par le fils de son pote, et tout ce qu’on retient c’est qu’il aime Monsieur Parfait car il fait du ski de fond ? C’est quoi ce père de merde sérieux ?! Je trouve dommage que cette vidéo mettent tous les mecs dans la même poubelle (je ne me reconnais dans aucun d’entre eux, alors que je suis un con qui n’a rien d’exceptionnel). Pourtant je suis tellement d’accord avec le message putain. Comme on l’a déjà dit dans l’article sur le harcèlement, l’homme est un loup pour la femme. Alors le père, au lieu de protéger ta fille des lions et des tigres (y en a tant que ça en Norvège ?) va casser la gueule aux irrespectueux, aux incivilisés, aux enfants de putain dont la mère n’en est pourtant pas une. Éduque tes gosses et ton entourage. Les collégiens, allez vous branler plutôt que d’insulter des filles qui vous plaisent. Les lycéens, allez vous branler plutôt que de tripoter des filles comateuses. Les adultes, allez vous branler plutôt que de violer des filles tout court. Vous avez la solution au bout des doigts, littéralement. Réfléchissez deux putain de secondes bordel ! Et les couples de merde séparez-vous au lieu de vous battre et vous tromper, ça parait con mais ça marche. Vous trouverez toujours mieux ailleurs. En fait, le principal problème de l’homme, c’est le sexe. Tandis que le principal problème de la femme, c’est l’homme. Alors oui, on se répète, mais personne de sensé ne pourra nous le reprocher.


Article sponsorisé par Sushi Shop.


Mets un commentaire si t'en as une grosse.

9 commentaires sur “LE HARCÈLEMENT… OUAIS ENCORE !

  • Arthur

    Je ne suis pas d’accord quand à la conclusion de cet article et du précédent sur le harcèlement….
    penser que le problème du harcèlement, des hommes envers la femme voire de la femme envers l’homme est en rapport avec le sexe me semble absurde.
    Traitez le rapport de l’homme avec le désir, l’envie et la concrétisation de celui là.
    Avoir juste une réponse « supermarché » concernant le cul… n’est ce pas absurde. Sinon on aurait depuis longtemps périclité non? Si juste se masturber, permettait de nous limiter dans nos violences extrêmes, on aurait probablement trouver plein de choses incroyables à faire avec toutes ces tonnes de spermes débitées.
    J’ai bien conscience au vu des articles que cette réponse n’est pas du même accabit que vos propos mais à priori dans le clip, si j’en ai bien compris le message, ils parlent aussi d’éducation non comme vous (tu) l’évoquez (s) aussi.
    J’ai également été choqué par la vidéo que je trouve particulièrement limitée. J’ai l’impression que des minorités (blessées, peut être…) semblent passer le message public de la violence du monde.
    Dans mon quotidien, je ne suis pas le témoin de cette violence absurde.
    J’ai bien conscience qu’elle existe mais je ne comprend pas pourquoi on met autant en avant tout ce qui part en couille et toute les tentatives qu’on a pour limiter la connerie (ça a l’air de bien marcher comme système d’ailleurs…) à part penser que le monde est pourri et qu’il ne peut pas en être autrement, je ne vois pas à quoi ça sert….

    Autrement, en tant que néophyte (de quelques dizaines de minutes à peine) de votre site, j’aime bien le style. Ca me donne envie de réagir.

    • Arthur

      Bon je me suis peut être laissé emporté par mon élan… Parfois le 1e degré me prend comme une envie de pisser.
      La piste était glissante faut dire…
      Je vous laisse ce jet quand même en guise de bonjour et de premier commentaire.

      • niko13013 Auteur de l’article

        Cher Arthur,
        Tout d’abord, merci d’avoir perdu un bon quart d’heure à écrire un commentaire que personne ne lira. Cela prouve que vous êtes quelqu’un de consciencieux qui aime faire les choses à fond, et ce même si les choses en question sont un ramassis de merde (on est bien placé pour le savoir, suffit de regarder notre site). Merci également d’avoir rajouté un second commentaire pour tempérer le premier, histoire de désamorcer une situation qui aurait pu être explosive, cela prouve que vous savez prendre du recul de temps en temps.
        Maintenant que j’ai fini de vous sucer la bite, je vais quand même vous répondre subjectivement. L’article est en réponse à une vidéo qui traite uniquement du harcèlement des femmes par les hommes, du sexisme, donc oui ça a forcément un rapport avec le sexe. De toute façon, pour un homme, tout a un rapport avec le sexe. Moi-même en tant que jeune loup de 26 ans qui habite Marseille, je peux confirmer qu’après 3 mois sans baiser je commence à devenir un prédateur qui voit en chaque fille une éventuelle levrette. Mais j’ai un cerveau, et je sais m’en servir, donc je contrôle mes pulsions animales et je les évacue comme je peux en faisant du sport, en travaillant sur des projets qui me tiennent à coeur, et en me branlant la bite (qui est un mélange des deux activités précédentes). À Marseille, là où les mecs n’ont pas de cerveau, toutes les filles que je connais ont déjà été confrontées à ces différentes situations (oui, même le viol). C’est aussi pour ça que je réagis, car je suis écœuré du genre masculin. Et cette vidéo n’arrange pas les choses : tous les hommes sont des salopards (même le père qui, visiblement, est un trou du cul infâme) et il faut pas s’en approcher. Du coup quelqu’un comme moi, bien sous tout rapport, ne pourra jamais aborder une fille sans se faire remballer car elle aura déjà un a priori très négatif sur moi (sans oublier le fait que je suis aussi beau que Stephen Hawking bien sûr). Alors que j’ai jamais fait de mal à une fille, et si j’avais une meuf je la laisserais bouffer des sushis même enceinte. Donc faut faire la part des choses au lieu d’essayer d’effrayer tout le monde. Un peu comme quand on dit aux enfants que le sexe c’est dégueulasse, ça donne plein de maladies, et des grossesses non désirées (voir l’épisode de South Park – Du bon usage du préservatif, qui est un modèle de critique par l’absurde).
        Pour finir, on est pas sur le New York Times ici, Sodosopa.fr est un site cool, détendu, où parle de tout avec un peu d’humour et beaucoup de vulgarité, mais toujours avec un message derrière. Ironie, sarcasme, second degré, comparaisons improbables, tout ceci est fait pour que le lecteur moyen apprécie un article qui, en tant normal, serait chiant comme le spectacle de l’autre con là, avec sa marionnette, le ventriloque (je connais pas son nom et je m’en branle). Donc ne vous prenez pas trop la tête, allez lire l’article sur les gens qui se lèvent trop tôt dans le train, ça vous détendra.
        Merci quand même de m’avoir fait perdre 1H pour vous répondre ! N’hésitez pas à partager le site à vos amis (si vous en avez) et à nous suivre via Twitter (on offre des cadeaux spéciaux aux followers) ou Facebook (Facebook ne servant absolument à rien si ce n’est propager la bonne parole).

        • Arthur

          Votre réponse me semble comme un baume au coeur (voire ailleurs…)
          Effectivement en parcourant le site, j’ai continué à apprécier (certains) de vos propos.
          Etant au travail dans la nuit, je n’avais pas l’occasion de prendre beaucoup de recul en même temps… d’où ce premier jet.
          En tempérant encore ma 1ere réaction (dans le feu de l’action), je me suis mal exprimé et dire que ça n’a pas de rapport avec le sexe est effectivement (un peu) extrême.
          Merci donc de démonter tous ces préjugés à travers vos articles, à la manière dont vous le faîtes car je rigole bien.
          Bon journée dominicale,
          on se croisera peut être à l’église pour la confession.