FIREWATCH


On aime bien les jeux hors du commun. Comme d’habitude : zéro spoiler.

firewatch-logo


Firewatch c’est quoi ? C’est un jeu qui vous met dans la peau d’un garde-forestier. Attention, il ne s’agit pas là d’une simulation façon Truck Simulator où on se prend pour un camionneur qui conduit toute la journée et décompresse la nuit en enculant un collègue sur une aire d’autoroute. Non, parce qu’une simulation de garde-forestier consisterait à rester assis à rien faire, et ça serait beaucoup trop méta pour que le joueur puisse s’y retrouver entre jeu et réalité.

Si on se demande parfois comment un mec peut passer tout son été seul dans une cabane à attendre que des arbres prennent feu, on a la réponse dans un intro faite uniquement de texte et de quelques choix anodins. Mais une intro qui claque sa mère ! Ça parle de la vie, de ce qui la rend belle et moche, sans artifice. C’est une grosse gifle dans ta petite gueule de gamer-pirate-radin qui paye jamais ses jeux. Puis l’aventure démarre et on découvre les graphismes qui ne misent pas du tout sur l’hyper réalisme (on dirait du Team Fortress 2 en moins ridicule) mais qui ont le mérite d’être beaux dans leur genre.

L’histoire en elle-même, sans spoiler donc, se déroule au travers de promenades en forêt et de conversations radio avec une femme qui fait le même job de merde quelques kilomètres plus loin. Alors oui, petit à petit, il y a un vrai scénario qui se met en place et qui devient même addictif. Mais sinon globalement, on se fait chier. Heureusement que les dialogues sont drôles et extrêmement bien écrits, ce qui rend l’expérience très crédible. En revanche, le gros problème de ce jeu c’est que c’est juste des couloirs entourés de murs invisibles. Oui comme Call of Duty (ouch !). Ça ferait un excellent film de 2H, mais pour un jeu de 6-8H, c’est un peu long. Bon après, quand on est une petite pute qui télécharge illégalement, on perd le droit de se plaindre.

Conclusion : pour ceux qui en ont marre d’essayer de se taper Emily et qui veulent tenter leur chance avec la meuf de la radio.


Article sponsorisé par Dice et Electronic Arts.

Mets un commentaire si t'en as une grosse.