Tinder c’est bien sympa sur le papier, mais concrètement à part matcher des grosses, des trans, et des robots, t’as pas grand chose à te mettre sous la bite. Et les rares meufs qui t’ont tapé dans l’oeil n’ont jamais donné suite à ton message d’accroche (“Salut, si t’étais un animal tu serais plutôt une chienne ou une cochonne ?”). Pour les filles c’est pareil, vous avez fait une overdose des selfies de mecs torse nu dans le miroir de la salle de bain, ceux qui ont sûrement emprunter la plume de Baudelaire pour écrire leur description : “J’aime les vacances et le Barça lol” (difficile de ne pas avoir la chatte trempée après une telle élégie). Heureusement, après plusieurs mois d’existence incognito, Tinder Select vient de sortir de l’ombre. Alors commence à te déplacer en auto-stop pour t’échauffer le pouce, car tu vas bientôt swiper à gogo !


Tinder Select c’est quoi ? C’est une variante élitiste de Tinder, où les boudins sont remplacés par des avions (“ce qui est bien mieux pour s’envoyer en l’air” dirait Laurent Ruquier (tout en sachant très bien qu’il s’amuserait plus avec un bon gros boudin noir)). Alors comment l’application détermine qu’une meuf est bonne ou pas ? C’est encore un mystère, mais y a probablement un algorithme qui élimine toutes celles dont le corps n’est pas sur la photo, celles dont le corps est caché sur la photo, et celles dont le corps ne rentre pas sur la photo. Puis pour savoir si la meuf est moche, elle est surement comparée à une image de référence, genre une vache ou Anne Roumanoff. Mais trêve de théories, t’as pas cliqué sur cet article pour essayer de savoir comment ça fonctionne, tu veux juste ken comme un bonobo.

Tu peux à tout moment basculer du mode Select au mode Prolos qui ont le sida.

Alors comment rejoindre Tinder Select ? Facile, c’est l’application elle-même qui t’invite. Et une fois que tu es membre, tu peux inviter des amis qui eux ne pourront inviter personne (sinon c’est la foire du slip, tout le monde invite tout le monde et au bout d’une semaine on retrouve sur Tinder Select tous les mêmes connards que sur Tinder classique). Bon du coup, comment recevoir une invitation de la part de Tinder ? Apparemment, pour une fille c’est principalement en étant bonne. Pour un mec, si t’es beau c’est bien mais ça suffit pas, faut surtout que tu sois riche. Donc en gros, Tinder Select c’est l’appli qui présente aux hommes riches des meufs bonnes pour baiser (Tinder Proxénète sonnait un poil réducteur). Et si tu te demandes comment ils savent si t’es riche ou pas, aucune idée ; mais le fait d’avoir besoin d’un compte Facebook pour utiliser Tinder est certainement un début de réponse (et c’est là que tu réalises que tes photos à Aquaboulevard jouent pas tant que ça en ta faveur).

Une autre façon de dire “Je te trouve suffisamment baisable”.

Tinder Select prétend être pour les stars et autres grands de ce monde. C’est donc une aide pour ceux qui n’ont justement pas besoin d’aide (à part peut-être Adele… mais qu’elle ne se fasse aucune illusion, l’algorithme va la recaler direct). Les grands de ce monde ne s’embarrassent pas de Tinder, ils payent $75.000 l’année pour faire des partouzes entre gens du même standing. En même temps faut les comprendre, pourquoi ils boufferaient des escalopes Tinder, alors qu’ils peuvent se payer des steaks de Kobe dans un penthouse New Yorkais ?

Insère ta photo et vends à tes potes des promesses d’invitation.

Donc t’as bien compris que tant que t’éjaculeras pas du Roederer tu n’auras pas accès aux top models. Beh tu les emmerdes ces connards masqués dans leurs sex-parties concupiscentes. Nique ta mère Tinder Select, nique ton père Tinder normal. Arrête de te faire chier à swiper, ce qui compte c’est la beauté intérieur. Et tu sais quoi ? L’intérieur du Club Lady’s Dallas est de toute beauté. Et pour quelques dizaines d’euros, tu pourras aussi découvrir l’intérieur de son personnel. Alors à toi de jouer !


Quand on lit les titres d’article, on pense que le site est sponsorisé par Tinder. Et quand on lit les articles, on croit qu’il est sponsorisé par Adopte. Mais non, Sodosopa.fr est totalement autonomne. Donc n’hésitez pas à nous proposer des sujets que vous aimeriez qu’on aborde, écrivez à contact@sodosopa.fr ou dans les commentaires, ou sur Facebook, Twitter, et toutes ces merdes dont doit s’occuper notre excellent community manager.

Share This

Vous avez aimé ?

Partagez cet article et gagnez un milliard de dollars !