L’HYPNOSE : ARNAQUE OU CONNERIE ?


Après avoir reçu un message d’un de nos lecteurs déçu par les spectacles d’hypnose, nous avons décidé d’accepter sa requête d’article sur le sujet. On aurait pu se contenter de lui dire qu’un spectacle d’hypnose c’est comme un spectacle de magie, sauf que les gens qui vont voir un magicien savent que c’est truqué. Mais on n’est pas comme ça chez Sodosopa, on aime aller au bout des choses et mettre le poing là où ça fait mal. Alors c’est parti, asseyez-vous. Détendez-vous. Vos paupières sont lourdes… Faites la poule !


C’EST QUOI L’HYPNOSE ?

L’hypnose est théoriquement vrai, sinon personne se ferait enlever la thyroïde sous hypnosédation sans chialer de douleur. Pour faire simple, cela consiste à entrer en phase de relaxation tellement profonde qu’on aurait ainsi accès au subconscient. Un peu comme l’état de demi-sommeil dans lequel on est parfois au moment de s’endormir, le fameux instant où on continue de parler tout en commençant à baver sur l’oreiller.

Heureusement, la douleur devrait lui faire perdre connaissance.

L’hypnotiseur que l’on va voir pour cesser ses addictions est alors un guide qui nous mène à l’origine de nos problèmes, une sorte de psychiatre sans les dix ans d’études. L’hypnose n’a absolument rien de magique, mais alors peut-on diminuer le stress par l’hypnose ? Oui, tout comme on pourrait le faire en mangeant du chocolat ou en faisant du yoga. Peut-on arrêter de fumer grâce à l’hypnose ? Oui, mais principalement car à 60€ la session, il reste plus grand chose pour s’acheter des photos de mecs morts sur paquets neutres. Peut-on diminuer la douleur sous hypnose ? Oui, car dans cet état le corps fabrique des endorphines à gogo qui nous inhibent plus que le casting de Geordie Shore en soirée. Mais alors peut-on aussi donner une érection sous hypnose ? Normalement oui, à l’époque on appelait ça le téléphone rose. Peut-on violer sous hypnose ? Oui, à condition d’avoir aussi du GHB. Et donc peut-on transformer un homme en poulet ? Absolument, mais seulement s’il est sur scène face à un public hilare.


MAIS COMMENT ÇA MARCHE ?

Alors comment fait-on pour hypnotiser quelqu’un ? On n’avait pas le temps de lire des livres sérieux sur le sujet, donc on va se contenter de la page WikiHow et de ses magnifiques illustrations.

ETAPE 1 : Préparer le sujet à se faire hypnotiser.

1) Entraînez-vous à parler d’un ton apaisant. Vous pouvez écouter du Carla Bruni pour vous donner le ton, mais pensez à articuler ! Le but est d’hypnotiser la personne, pas de faire des chansons qu’on comprend pas.

Évitez l’hypnose si vous avez le syndrome de la Tourette.


2) Préparez votre sujet mentalement et physiquement. Informez-le que vous pourriez le toucher. De même qu’une fois qu’il aura les yeux fermés, il ne doit pas s’inquiéter de ce que vous pourriez mettre dans sa bouche.

Votre sujet doit se sentir à l’aise.


3) Dites à votre sujet qu’il n’a aucun souci à se faire. Rappelez-lui qu’il ne doit pas avoir peur de vos capacités hypnotiques, puisque vous n’en avez pas.

Au pire, tu perds juste ton temps.


4) Demandez-lui sa permission. Au cas où il croirait qu’il est sur le point d’assister à un striptease, rappelez-lui qu’il est sur cette chaise pour se faire hypnotiser et que vous attendez son accord pour éviter un éventuel procès.

Pour une hypnose #metoo friendly.


5) Sachez que tout le monde ne répond pas de la même façon. C’est l’excuse officielle pour quand ça marche pas.

L’inconvénient de ne traîner qu’au club house.


ETAPE 2 : Mettre en place l’induction à huit mots (on est d’accord, ça veut rien dire).

6) Dites au sujet d’appuyer sur votre main. Lavez-vous les mains avant la session pour éviter de le distraire.

Image sponsorisée par Durex.


7) Dites au sujet de fermer les yeux. Lorsque vous le faites, passez votre main devant son visage, plusieurs fois. Ça devrait focaliser son attention sur deux tâches simultanées, ou lui donner une demi-molle.

L’hypnose ayant été inventé par un enfant de 8 ans.


8) Dites au sujet de dormir. Pendant que vous le faites, retirez votre main pour qu’il tombe en avant afin de le surprendre. Rien de tel que la sensation de se casser la gueule pour s’endormir paisiblement.

Loin des yeux, près du sexe.


ETAPE 3 : Terminer l’hypnose.

9) Préparez-vous à presser le sujet dans un état d’hypnose plus profond. Pour éviter qu’il se réveille, continuez de lui demander de tomber dans un sommeil profond, ou mettez-le face à Arte.

Hypnose compatible wifi AC.


10) Faites balancer la tête du sujet en lui disant de se détendre. Un peu comme mettre des gifles à quelqu’un en lui disant de se calmer, ou lui mettre les doigts dans la gorge en lui demandant ne de pas vomir.

Tu vas te détendre la putain de ta mère !


11) Essayez le compte à rebours. À chaque numéro, demandez-lui de se détendre de plus en plus jusqu’à entrer en état de transe. Arrêtez-vous à 10 pour éviter des wet dreams.

Parce que même les hypnotiseurs ont une vie à côté.


12) Commencez à préparer le sujet à se réveiller. Parce que le tripoter, lui secouer la tête, et lui apprendre à compter ont suffi à l’endormir, préparez-le à s’en prendre plein la gueule au réveil.

Image fournie par Hideo Kojima.


13) Réveillez le sujet. Dites-lui qu’il va se réveiller à la fin de votre compte à rebours, ou barrez-vous simplement de la pièce et au bout d’un moment il arrêtera de faire semblant.

Ça fait quand même mal au cul l’hypnose.

Voila, vous pouvez désormais hypnotiser vos amis pour leur demander de l’argent ou leur faire oublier que vous vous êtes tapé leur ex.


ET MESSMER DANS TOUT ÇA ?

Battant ainsi le record de Bénabar.

Venons-en maintenant à Eric Normandin, alias Messmer, alias le Gérard Majax de l’hypnose. Son super pouvoir ne lui vient pas d’une morsure d’araignée génétiquement modifiée pour faire des spectacles de merde, mais tout simplement d’un livre de Jean Filiatre qu’il aurait reçu enfant. Jean Filiatre stipule que “Toute personne, quels qu’en soient l’âge, le sexe, le tempérament, l’état de santé, le degré d’instruction, peut devenir en peu de temps habile hypnotiseur“. Et si par habile hypnotiseur il voulait dire sacré connard, Jean ne s’était pas trompé. Messmer s’est vite mis a organisé des petits spectacles de magie pour impressionner les locaux. Il ne faut pas oublier que tout ça se passait au Québec, le pays de Céline Dion, Garou, Cœur de Pirate, et Roi Heenok. Alors forcément un mec qui compte jusqu’à 10, à côté c’est Tony Stark.

Stars Sous Hypnose, une émission sans stars, ni hypnose.

Les spectacles de Messmer fonctionnent toujours de la même façon : il pratique d’abord quelques tests afin de sélectionner les plus réceptifs, pour ensuite les ridiculiser sur scène. Et c’est exactement là que réside le problème des spectacles d’hypnose (ça et le fait que c’est deux heures de nos vies perdues à tout jamais) : si ça ne fonctionne pas sur vous, on vous dira que c’est votre faute car vous n’êtes pas réceptif, ce qui semble quand même être une belle excuse de merde. Quand une fille jouit pas, on lui dit pas qu’elle est pas réceptive. Non, on se contente de se rhabiller et de se barrer discrètement comme un gentleman. Heureusement pour les hypnotiseurs, il y a toujours une belle brochette de fils de pute dans la salle, prêts à obéir aux ordres les plus pathétiques juste pour avoir leur quart d’heure de gloire. Ça marche aussi avec les “stars”, les plus réceptives étant toujours celles ayant cruellement besoin de promo.

Pas exactement des Prix Nobel.

En revanche, dès qu’on arrête de faire ça sur des clowns, comme dirait Bourvil : ça va marcher beaucoup moins bien. Messmer aurait effectué un test sur huit journalistes du journal Le Monde, mais aucun n’était réceptif. Alors c’est vrai que, lorsqu’on veut manipuler des gens, c’est plus pratique qu’ils n’aient pas un balai dans le cul. Pourtant c’était simple, s’il voulait endormir des journaliste du Monde, il lui suffisait de leur donner à lire leur propre journal.

En tournée dans tous les hémicycles européens.

Concernant les performances en elles-mêmes, elles laissent sans voix. Tout le monde a l’impression que les gens sous emprise font semblant, qu’ils participent à l’effort collectif pour faire avancer le show, et qu’ils n’osent pas s’arrêter de peur de passer pour des cons. Et généralement si ça sent le caca, que ça a l’aspect du caca, et le goût du caca, c’est que c’est du caca (ou Gilles Verdez). Alors disons-le clairement : les gens qui font les poulets sur scène sont les mêmes qui trouvent que Créa-Tif est un super nom de salon de coiffure. Ce sont les mêmes qui appellent RMC depuis leur voiture pour dire qu’il faut virer le coach. Ce sont ceux qui exigent des cheeseburgers sans fromage et des pizzas sans olives. Ce sont eux qui, à la machine à café, vous parlent de Patrick Evra, Florent Thauvin, et Jean Neymar. Ce sont eux qui vous piègent en vous promettant un dîner chez eux, mais vous servent en fait un apéritif dînatoire “parce que c’est plus sympa”. Il n’y a absolument rien de sympa à l’idée de se nourrir de cacahuètes et de muscat dégueulasse en écoutant un couple de radins parler de l’affaire Bygmalion. Alors toute l’équipe de Sodosopa s’unit pour clamer haut et fort qu’on ne croit pas en ces conneries. Il vaut mieux aller voir un spectacle de mentaliste qui, par des tours de prestidigitation et du conditionnement, va vous manipuler pour vous faire croire à l’incroyable, plutôt qu’un apprenti sorcier qui va soi-disant transformer en poulet tous les Jacky Tuning qui seront montés sur scène.

Le vrai pouvoir de Messmer est de rendre Gilles Verdez encore plus insupportable.

Oncle Ben disait “Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités“. Le Docteur Octopus disait “La puissance du soleil dans la paume de ma main“. Beh nous on dit que Spiderman c’est de la merde, et l’hypnose aussi. Et si jamais vous avez encore des doutes, nous vous proposons de lire l’email de notre lecteur dans son intégralité. Un témoignage sincère et détaillé.


Bonjour Monsieur Sodosopa, en cherchant des prostituées sur Aix-en-Provence je suis tombé sur votre Skyblog, et après avoir effectué tous les tests et lu tous vos articles, je me suis dit que vous seriez le média de diffusion idéal pour parler d’un vrai problème de société qui a certainement été à l’origine des Fit Mum et du ElsaGate.

Il est temps de mettre le doigt sur cette vaste saloperie que sont les spectacles d’hypnose ! J’entends déjà geindre les 86 personnes qui sont allées voir Arthur en one man show, mais cette absurdité n’a de valeur que parce que des fans d’Attention à la Marche pensent toujours que le rond blanc dans les pains McDonald’s est une pastille anti-vomitive. Mais avant toute chose, j’aimerais resituer le contexte, et aussi qui je suis pour tous les climato-septiques qui auront sûrement des arguments valables (“t’es un rageux” ne compte pas) contre mon propos.

Bonjour, je suis un jeune parisien, fraîchement fan de spectacle vivant, travaillant dans le soin et toujours curieux de ce qui peut contribuer à guérir son prochain. Alors oui, je crois en l’hypnose. Attention je crois en la vrai hypnose, celle qui se pratique dans l’intimité d’une séance, où un vrai conditionnement est mis en place, une confiance s’exerce entre le praticien et le patient. Je crois en l’hypnose pour soigner les souffrances psychologiques du passé, aider à arrêter de fumer, aider à perdre du poids. Bref on recherche à complètement se détendre pour aller chercher dans l’inconscient ce qui nous bloque dans le présent. Il faut du temps pour réussir à remonter le temps (punchline déposée). Voilà, maintenant que la définition de l’hypnose est posée, on va vite fait arrêter de nous faire croire qu’il est possible de se faire opérer sous hypnose parce qu’à moins d’avoir une analgésie congénitale, j’aimerais être là les jours où des enfants de Satan sont au bloc, avec leur charlatan d’hypnotiseur et que le chirurgien leur enfonce son gros scalpel dans le thorax et leur ouvre la cage thoracique à la disqueuse pour aller faire un pontage coronarien. Ah mince, t’as pas dû voir ça dans Grey’s Anatomy, fais un tour sur Doctissimo et attrape un cancer de la flèche !

Du coup, parlons maintenant des spectacles d’hypnose. J’ai vu, comme un million de curieux, Stars sous Hypnose. Bon forcément, Messmer ne va pas nous la faire à l’envers, et tous derrière notre petit écran plat 140 cm on se dit qu’ils nous prennent bien pour des abrutis ces acteurs à faire les acteurs. C’est de la télé, du divertissement, et surtout une énormissime campagne de pub pour le fascinateur. Forcément, ma femme et moi avons envie de “vivre l’expérience” et une fois allégé de 60€ chacun en placement 2e catégorie, nous partons gaiement voir avec 1998 autres blaireaux Messmer au Grand Rex. Je ne vais pas vous détailler le spectacle, il y a assez de vidéos sur YouTube où l’on retrouve parfois les mêmes personnes sur scène (des fans qui suivent la tournée ?). A deux reprises, il teste son publique pour trouver les plus réceptifs. Franchement, nous avons joué le jeu en ayant voulu y croire, et surtout en étant venus avec la croyance que cela fonctionne. Et bien sûr ça n’a pas fonctionné. Du coup, on passe 2H à regarder des inconnus se rouler par terre en faisant les fœtus et en criant. Je rappelle que cela m’a coûté 120 euros. Je vois sur scène des inconnus qui refont ce que Kev Adams et Camille Lacourt ont fait devant Arthur. L’hypnose c’est simplement réussir à convaincre 2000 abrutis, 300 représentations par an, à vous donner 60 balles pour rien et forcément après on a plus rien à donner aux clodos.

Mais cette mauvaise expérience ne nous a pas démoralisés pour autant. A l’entrée d’un chouette petit spectacle de magie, Antonio le grand gagnant d’Incroyable Talent 2016, qui joue maintenant dans la plus petite salle de l’Apollo Théâtre à Paris, un jeune éphèbe nous propose de venir le rencontrer dans son show d’humour et d’hypnose. Alors on se dit que bon, 2000 personnes pour le top du top, forcément peu de chance d’être pris, mais un parfait inconnu à 10€, un samedi à 16H alors qu’il fait super beau à Paris, évidement qu’il n’y aura personne. Et nous voilà parti pour El Lokoho dans Hypnose Comédie. A ma grande surprise nous étions entre 40 et 50 personnes, avec les deux premières rangées premium à 17€ remplies ! Le spectacle commence, et à ma grande surprise (comique de répétition) il s’agit exactement de la même structure narrative que le géant à l’américaine du Grand Rex, et donc forcément je ne passe pas le test, et ma femme en cloque n’a pas le droit de jouer car “cela peut entraîner des contractions”. Pour faire simple, El Lokoho a acheté la VHS et vu tous les replays de son idole pour nous vendre la même salade, mais sans vinaigrette et pas rincée. La bonne surprise en revanche, c’est que lui n’a pas de complice, et du coup, on se retrouve avec six clampins sur scène qui clairement se sentent obligés de jouer le jeu pour combler le malaise général de la salle. La gêne est palpable comme pour la première des Choristes à la prison de Fleury et El Lokoho est obligé d’utiliser des artifices grossiers pour s’assurer de la complicité de ses victimes : “Quand je vais t’attraper la main que je te tends grossièrement en te prévenant que je vais t’attraper la main, tu vas avoir une envie folle de te gratter les couilles”. Ah oui pardon, je n’avais pas précisé que bien sûr, un bon hypnotiseur show man se doit d’utiliser un registre pipi-caca pour séduire son auditoire. Bon au ¾ du spectacle, il finit par libérer une pauvre fille du supplice qu’elle vit sur scène en la laissant redescendre dans le public, mais il lui retire tout de même son emprise avant. Oui il a essayé de nous faire croire qu’elle était, même si pas du tout dans le délire, “coincée entre deux mondes, celui du réel et celui de l’état hypnotique “. La pauvre était simplement coincée entre la honte d’être monté sur scène, et la honte de passer pour une débile si les 50 tarés en face d’elle se rendent compte qu’elle est montée pour rien en volant sa place à un qui voulait vivre la magie de conduire une Ferrari, se gratter les couilles, être fou amoureux d’El Lokoho, s’énerver quand le publique rigole ou applaudit (ce qui n’est pas arrivé souvent), d’être contrôlé par la police ou de voir le publique nu.

Pour résumé, je crois en l’hypnose et du coup je suis allé voir le maître reconnu par Franck Dubosc à savoir Messmer et ce n’était qu’un vaste ennui pour prolos en manque de reconnaissance sociale. Puis je suis allé voir le fond du tiroir, le balais à chiotte de la profession, la cave au fond d’un garage du 20e sous-sol El Lokoho qui m’a permis de bien voir que tout cela n’était qu’une blague indigeste pour nous voler du fric ! Si avec Messmer vous auriez pu douter, en voyant El Lokoho vous comprenez bien que les spectacles d’Hypnose ne fonctionnent que si l’hypnotiseur réussit à trouver de bons pigeons pour faire les complices, ou s’il paye des complices (en fonction du budget alloué). Sachez désormais que celui qui vous offre des places pour un spectacle d’hypnose vous veut du mal !

Merci Monsieur Sodosopa de contribuer à rendre internet meilleur.


Article sponsorisé par Viktor Vincent et sa moustache ridicule.

Mets un commentaire si t'en as une grosse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.