THE MARTIAN : MATT DAMON MATE SON MONDE

Seul Sur Mars mérite-t-il un article dithyrambique ? Ou aura-t-il plutôt une critique aussi peu élogieuse que celle de l’infâme Only God Forgives (que je n’ai jamais écrite car ça sous-entendrait revoir ce film et ça, c’est juste impossible) ?...